Actualités - Dans le diocèse

Le Raizet : Les jeunes avec Père Malonga

Célébration pénitentielle pour les jeunes catéchisés de la paroisse du Raizet

 
Après avoir déposé leurs péchés dans le panier prévu à cet effet, les jeunes ont reçu la bénédiction du père Malonga : « va, ne pèche plus »
 

Nous avons rencontré le père Matthieu Malonga, venu pour la célébration pénitentielle des jeunes catéchisés de la paroisse du Raizet, qui nous confiait : que la démarche de pardon chez les jeunes était un acte de conscience spirituelle : « La conscience morale d'un jeune est la même pour tout homme, il s'agit de donner l'information, afin de réveiller les consciences.

Cette conscience, il faut la nourrir, l'armer et la préparer à distinguer le bien et le mal. Mais de  quel mal s'agit-il ? ce mal, c'est le péché , mais de quel péché s'agit-il ? »
c'est la question adressée aux jeunes par le père Malonga à tous ces jeunes venus participer à cette célébration pénitentielle le samedi 17 mars 2018, à la paroisse St Michel du Raizet.

Des réponses que nous allons retrouver dans son homélie.
 
Il faut savoir, que nos péchés, on peut les classer dans trois catégories ou encore dans  trois valises, à savoir, une première valise qui contiendrait les péchés que nous commettons envers Dieu, une deuxième valise dans laquelle nous mettrons tous les péchés que nous faisons à notre prochain et enfin, dans la troisième valise, on trouvera les péchés que nous commettons envers nous-même.
 
         Dans la première valise, nous allons demander pardon à Dieu, pour l'avoir offensé : en n'allant pas à la messe, en ne faisant pas notre prière quotidienne, ou encore, de désobéir à nos parents, sachant que cela fait partie d'un des commandements de Dieu.
         Dans la deuxième valise, nous allons demander à Dieu de nous pardonner d'avoir dit du mal d'un de notre camarade,  de n'avoir pas aider notre prochain alors qu'il avait besoin de nous   ou en core d'avoir envier notre prochain pour sa réussite etc..
         Dans la troisième valise, nous allons demander à Dieu de nous accepter comme nous sommes, de ne pas chercher à ressembler à autrui, d'aimer notre corps et de ne pas chercher à le détruire, comme c'est le cas en ce moment avec des comportements qui offensent notre Seigneur ( alcool, drogue, pornographie, meurtres , vols etc.)

 
Une chorale formée par les catéchistes, a animée cette célébration

 

Présentés comme cela, les critères de bonne conduite étaient plus accessibles et parlant pour ces jeunes et ils ont adhéré à l'idée que nous avons aussi des comptes à rendre à Dieu, celui ci nous accepte comme nous sommes et et son fils, mort et ressuscité pour nous laver de nos péchés, est une une réalité et cela, les jeunes l'ont compris.

 
La joie manifestée par ces jeunes lors de la célébration

C'est ce message d'espoir que le père Thierry St Clair a voulu faire passer aux jeunes pendant ce temps de carême, mais, n'oublions pas ces catéchistes et accompagnateurs qui n'ont pas hésité à sacrifier leur samedi pour encourager les jeunes à cheminer vers Pâques

                                                                                                                    Jeremiah CARLTON                                                                                                   

Parents, catéchistes et jeunes étaient tous unis en ce temps de pardon

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...