PAROISSES

Capesterre et Goyave : 1er Mai (2)

1er mai 2018 : Messe célébrée en binôme : Paroisses de Capesterre Belle-Eau et de Goyave
 

Avec beaucoup d’enthousiasme et de gaité de cœur, plus de 800 personnes, les fidèles des deux paroisses Capesterre Belle Eau et Goyave étaient réunis le mardi 1er mai sur le parc Hubert Rollin derrière l’école primaire de sainte Marie pour célébrer la fête du travail.
 




Il était 08h00, le chant qui ouvrait la célébration eucharistique nous mettait déjà dans le bain de l’événement sœur Marie Georges, une chorale composée de jeunes et d’adultes, entonnait ce refrain musical avec chaque lettre du mot travail et toute l’assemblée reprenait en chœur.
 

Durant cette messe présidée par le vicaire général du diocèse, le père Silène, le curé des deux paroisses le père Kaze Eugène, smm, le père Norbert Tibeau, smm et le père François Jorel, o.p. qui est de passage en Guadeloupe. Toutes les équipes étaient mobilisées.

La transmission de la messe en direct via Facebook avait permis à tous ceux qui ne pouvaient pas faire le déplacement de la vivre à distance et de rester connecter avec leur paroisse.
 

Durant son homélie, le père Silène avait mis l’accent sur saint Joseph, le charpentier de Nazareth, qui n’avait jamais ménagé son courage dans son métier afin de subvenir aux besoins de sa famille.

Par son humble travail, il est un modèle et un exemple à suivre. Aussi, en prenant l’exemple de saint Paul qui a travaillé avec ses mains pour répondre à ses besoins, le prédicateur a mis en relief l’importance du travail dans la vie de l’être humain. Il a aussi mentionné le taux de chômage qui bat son plein ici en Guadeloupe. Chacun, dit-il, a besoin d’un emploi afin de pouvoir grandir dans la liberté et dans la dignité. En ce sens, les responsables politiques et le secteur privé doivent prendre des mesures pour créer des emplois dans l’idée de permettre à chaque citoyen d’avoir un capital financier.
 

Après l’homélie, les prêtres avaient procédé à la bénédiction de tous les fidèles ainsi que leurs outils de travail.

A la fin de la célébration, nous avons pu constater un sourire sur le visage des fidèles ayant participé à cette messe. Dans une ambiance de fraternel et convivial, nous avons partagé des petits gâteaux et du jus. Tout le monde est reparti satisfait. C’était une belle expérience pour les deux paroisses.

Saint-Joseph, travailleur, intercède pour nous ! Ce jour-là les deux paroisses ont semé autrement et au-delà.

Merci à l’équipe d’organisation, aux internautes, aux visiteurs et aux paroissiens ayant participé à cet évènement.

 

Paroisse de Capesterre Belle Eau