Très belle fête au Carmel à Basse-Terre !


 


Au terme de la neuvaine animée par les frères carmes Armand et Moïse, la neuvaine à Notre-Dame du Carmel s’est achevée lundi soir. La procession autour de la statue a été un grand moment de ferveur et de prière pour tous.


   
 

Ouverte par le Père Gérard Foucan, curé de Basse-Terre, elle a vu la participation de centaines de fidèles venus de tout le diocèse, de Martinique et de Métropole…et même de Rome. En effet, Mgr Emery Kabongo, chanoine à la basilique Saint Pierre a marché à côté de Mgr Riocreux et des prêtres. Les enfants ont jeté des fleurs tout au long de la procession. Le chapelet médité avec les mystères joyeux a permis une prière devant la maison d’arrêt de Basse-Terre en priant « pour les détenus et les victimes ». De même, devant le lycée Gerville Réache, prière a été faite pour « les jeunes ».




Au terme de cette procession de deux heures, les « carmélo » ont présenté la Vierge de Notre-Dame du Carmel. La messe présidée par l’évêque a rassemblé une foule impressionnante dans l’église, dans les tribunes et à l’extérieur.



Dans son homélie, Mgr Riocreux a médité les textes bibliques. L’ancien testament évoque Elie au Mont Carmel et l’Evangile présentait Marie au pied de la croix avec cette phrase adressée à Jean et à tous : « Voici ta mère ». L’évêque a fait une rétrospective historique depuis le 9èmesiècle avant le Christ, en soulignant certains aspects de la Vie de Marie et expliquant la dévotion à Marie grâce aux pères carmes arrivés en Guadeloupe au milieu du 17èmesiècle. Il s’est adressé à la foule en s’émerveillant de cette tradition transmise de génération en génération en soulignant la présence des enfants et des jeunes. Il a aussi mentionné le rassemblement des jeunes en Martinique réunis pour les JCJ.


  



Une superbe neuvaine s’achève. Elle a été source de grâces pour tous ceux qui ont participé, notamment par les confessions nombreuses auprès des pères carmes et des prêtres venus à ce rendez-vous annuel à Basse-Terre. 16 Juillet, fête de Notre-Dame du Carmel. Chaque année, cette date est marquée dans le calendrier des familles et des fidèles de Guadeloupe !


+ Jean-Yves Riocreux