Actualités - Dans le diocèse

Saint François : Le Triduum Pascal

JEUDI SAINT : LA CENE DU SEIGNEUR LE 13 AVRIL






 

La table est dressée, les plats, les coupes, le pain, le vin et le raisin sont en place. C’est le jeudi saint, la Cène du Seigneur !.
C’est ainsi que l’église de St François nous accueille. Quelle surprise! Les bancs sont déplacés, la table attend les convives.  Les enfants se préparant à la 1ere communion l’entourent, et plus tard dans la célébration, lors du lavement des pieds, le curé le père Serge Cyrille, le « plus grand » de la paroisse, se fera serviteur et lavera les pieds de 12 parmi eux "les plus petits", comme le Christ l’a fait lui-même il y a plus de 2000 ans à ses apôtres. Autour des 12 tous les CM1 se préparant aussi à l'Eucharistie de la paroisse forme un chapelet de jeunesse autour de cette table.

 


Chorale des jeunes "Stella Maris"
 

Belle célébration que celle-ci ! Naissance de notre Eglise ! C’est lors de la Cène que Jésus le Christ vit son dernier repas et sa dernière nuit, nuit d’agonie. C’est lors de la Cène qu’il institue le sacerdoce et montre à ses apôtres  comment célébrer pour qu’il soit chaque fois présent : « ceci est mon corps, prenez et mangez », c’est aussi là qu’il leur apprend à être des serviteurs, offert pour le monde, en leur lavant les pieds.









Le Père Cyrille après avoir lavé les pieds embrasse chacun des enfants en leur transmettant
un message qu’ils sont seuls à entendre.

 

C’est pour cela que cette messe particulière est si forte pour les prêtres qui revivent ce que le Christ lui-même a institué pour eux. Le père Cyrille le dit d’ailleurs dans son homélie : le prêtre est spécial, le prêtre est donné aux autres comme le Christ s’est donné au monde.  Mais même si le prêtre est fragile et peut même « tomber », il n’en demeure pas moins que, même pécheur, il est le seul homme sur cette terre qui permet au Christ d’être présent réellement lors de chaque messe. Il est le seul aussi à pouvoir accorder le pardon de Dieu. Le prêtre est précieux, prions donc pour tous les prêtres et aidons les à être des serviteurs pleins de douceur et de patience.


Le père Cyrille pendant son homélie





Cette messe qui débute sur une note de fête, de repas…s’achève dans le silence de l’agonie du Christ. Seul. L’autel est dépouillé, les saintes espèces (Jésus) est porté au « reposoir » au fond de l’église où les adorateurs viendront le consoler après la messe.






L'autel est dépouillé

Tristesse…silence…agonie… le Christ pleure des larmes de sang : « Père si il est possible que cette coupe s’éloigne de moi…non pas comme moi je veux, mais comme toi tu veux »

VENDREDI SAINT : La Passion du Seigneur 14 avril
 

Après le chemin de croix,très suivi, de la Baie-Olive dès 6h30 (voir les photos dans l'article "chemin de croix"), la communauté s'est retrouvée l'apres-midi en l'église du bourg de Saint-françois, dans le recueillement, pour suivre la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ. La couleur rouge liturgique était de mise.

Après la lecture de St Jean retraçant La Passion du Christ (l'arrestation, la condamnation, le couronnement d'épine, le portement de croix, le crucifiement et la mort de Jésus), les paroissiens sont venus vénérer la croix et déposer leurs "coeurs" où étaient inscrit leurs décisions de conversion. S'en est suivi la communion avec les hosties consacrées de la veille.
Jésus est au tombeau, il n'y a pas de consécration ce jour. Il n'y a pas non plus de messe le samedi. Les chrétiens sont dans le silence


 


Dès le début de la célébration, le Diacre Patrice Gautier et le Père Serge Cyrille se prostèrnent devant la Croix, devant le Christ mort pour nos péchés



Puis le prêtre dévoile la croix en trois fois. Nous nous prosternons entre chaque refrain. Le coeur placé au pied de la croix, accueillera ensuite nos "coeurs", notés de nos conversions de carême



Les hosties consacrées sont récupérées au reposoir où Jésus se trouvait depuis la veille au soir. Le tabernacle est vide, marquant la mort de Jésus



Les paroissiens, 2 par 2 sont venus se prosterner devant la croix et y déposer leur "coeur"



Le "Notre Père" proclamé par tous avec une grande ferveur


 
Samedi Saint : La veillée Pascale
 

Après le recueillement du Vendredi Saint, les chrétiens, nombreux, sont venus célébrer la Pâque.
Sur la place de l’Eglise, le Père Cyrille a béni le feu nouveau, puis allumé le Cierge pascal qui, porté par le diacre Patrice, est entré solennellement dans l’église. La lumière transmise par les servants d’autel et quelques hommes nous a fait entrer dans la joie de l’événement célébré : « Qu’éclate dans le ciel la joie des anges et louons le Seigneur, splendeur du Père ».
Toute la liturgie nous a permis de fortifier notre foi baptismale, avec le baptême de quatre adultes : Maïlis, Yanice, Meddy, et Medhi.
Dans son homélie le père Cyrille nous a exhorté à demeurer solides dans nos convictions, en témoignant comme disciples du Ressuscité. Etre lumière au cœur du monde en vivant la vérité de la Parole de Dieu.
C’est vraiment dans une atmosphère de joie, de recueillement, de paix, que nous avons laissé monter vers le Seigneur l’Alléluia pascal. Et unis dans la même foi nous avons écouté la longue et bienfaisante Parole, prié avec ferveur, communié à la présence du Ressuscité. Tous les visages reflétaient la Joie de vivre ensemble ce grand moment de notre Communauté, et tout particulièrement au moment de l’aspersion, véritable bain de purification.
Puisse cette joie de Pâques nous accompagner chaque jour, pour être les témoins de l’Amour qui ne peut rester prisonnier du tombeau, mais qui ravive en nous les sources d’eaux vives. (F M)


 



L'église est dans le noir...seule une petite lumière éclaire la croix..qui rayonne comme un soleil!
 

La Veillée Pascale débute après le silence du jour, lorsque la nuit est pleine, pour que le feu nouveau ouvre la célébration. Ce feu est béni à l'entrée de l'église et allume le cierge Pascal 2017 (il durera toute l'année liturgique). De ce cierge saint, chacun reçois la lumière et c'est une grande joie!.
Puis s'ensuit la liturgie de la Parole retraçant en 8 lectures toute l'avancé du peuple de Dieu, de la Genèse jusqu'à Jésus. Puis se poursuit la liturgie Baptismale avec la bénédiction de l'eau et le baptême de 4 adultes. Nous finissons par le temps eucharistique!
Magnifique célébration! Sommet de notre année liturgique! Haute en couleurs, en enseignements, en chants de joie, en symboles nous permettant de goûter aux douceurs de Dieu. Toujours émouvant de vivre une célébration si forte en joie et en ferveur à la fois...qui grandit notre foi!
Merci à ceux qui ont permis une si belle messe!! (L.P)



LA LITURGIE DE LA LUMIERE :


 


Le feu nouveau!


L'église est éclairée à la lueur de nos cierges, allumés par le cierge Pascal


Les servants d'autel transmettent la lumière



 

LA LITURGIE DE LA PAROLE







Les lectures, suivies par l'homélie du Père Cyrille


 

LA LITURGIE BAPTISMALE :



Le cierge Pascal est plongé dans la cuve Baptismale au moment de la bénédiction de l'eau



Le baptême des 4 adultes : d'abord avec l'eau, puis l'onction du St Chrême. 



Puis ils revêtent le vètement blanc, symbole de l'homme nouveau!

L'aspersion : le diacre Gautier et le père Cyrille bénissent aussi tous les paroissiens avec l'eau baptismale, signe de notre renouvellement!
 

LA LITURGIE DE L'EUCHARISTIE





Les 4 nouveaux baptisés communient pour la 1ère fois au Sang et au Corps du Christ



Merci à la chorale des hommes de St François!
 

 

Dimanche de Pâques 16 avril : ALLELUIA, Jésus est ressuscité !

Pâques, jour de joie! Il est vivant! L'évangile du jour raconte comment les femmes puis les disciples accourent pour constater que le tombeau de Jésus est vide! 
Les paroissiens sont venus exprimer leur joie lors des 2 messes du matin, munit d'une fleur colorée. Revivez en photos et vidéos cette célébration de la résurrection, qui est notre Espérance.
Ci-dessous écoutez un passage du Gloria qui s'était tu lors du carême! 


 
Cliquez sur la flêche!!







Nos "coeurs" sont près du tabernacle, de l'autre coté se trouvent nos "pierres" d'un effort de carême précédent.
"Que notre coeur de pierre se change en coeur de chair"



L'aspersion se fait dans la joie de tous, même des servants d'autel!



Les enfants de la chorale "Stella Maris" se font copieusement asperger par le curé, souriant lui aussi



Le lectionnaire, l'ambon et le curé sont baignés d'encens










La chorale des enfants, menée par Yolande est un délice de joie et d'entrain!

 


Ecoutez un extrait de cet Alléluia!

Questions liturgiques