Billet du dimanche 4

Dimanche 23 avril : Miséricorde Divine

« Jésus est la révélation du visage miséricordieux du Père. »


Le second dimanche de pâque est, depuis quelques années, célébré  officiellement dans toute l’Eglise comme celui de la miséricorde.Cette tradition est instaurée par le saint Pape Jean-Paul II sous l’inspiration de sœur Faustine. L’an dernier, le pape François avait invité tous les chrétiens du monde à vivre une année de grâce avec pour thème : « la miséricorde » Ils étaient nombreux les enseignements, les réunions de prières, les pèlerinages et les passages des portes saintes qui nous ont permis d’approfondir ce thème. Ce thème nous montre l’amour sans condition et incommensurable de Dieu pour toute l’humanité. Le saint Père, le pape François enseigne que : « Jésus est la révélation du visage miséricordieux du Père. »
Or le passage évangélique de saint Jean que nous lisons en ce second dimanche pascal pointe du doigt cette révélation. Le Christ ressuscité s’est manifesté à ses apôtres. Souvenons-nous de la lâcheté, de la trahison, du reniement et de l’abandon de ces derniers. Pourtant, le Ressuscité ne leur adresse aucun reproche. Au contraire, il les rejoint en leur apportant la paix. Cette paix qui n’est nul doute  que cet amour et cette miséricorde qui pardonne. En célébrant la Pâque, sur les pas du Christ, nous avons aussi des passages à vivre. Animés par la grâce de la résurrection du Christ, aujourd’hui, sommes-nous prêts à dépasser notre indifférence pour nous rapprocher de l’autre avec qui nous vivons des tensions et des conflits ? Sommes-nous capables d’ouvrir nos cœurs endurcis et fermés pour souhaiter aux autres la paix de Jésus-Christ ?
Si nous sommes vraiment prêts à faire certains dépassements, le Seigneur Jésus  ressuscité va nous donner son souffle c’est-à-dire l’Esprit-Saint pour faire des nous des missionnaires et des apôtres de la miséricorde : « Recevez l’Esprit-Saint. Tout homme à qui vous remettez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus ».             Le Seigneur est bien conscient de nos faiblesses et de nos limites, pourtant il nous redit sa confiance et son amour pour chacun de nous. A travers les apôtres, c’est toute l’Eglise qui a reçu la mission de lier et de délier. Alors soyons des vrais témoins de la miséricorde les uns pour les autres. Entrons dans la dynamique de cet amour qui ne condamne pas, qui ne juge pas, qui ne fait pas de reproches et qui ne fait rien de malhonnête.
Père Antony ETIENNE         


Questions liturgiques