Actualités - Dans le diocèse

Les Tertiaires Carmélitaines : « être témoin de l’expérience de Dieu vivant en nous ! »

Frère Jean-Sébastien de Notre-Dame du Sacré-Cœur ocd, est délégué du provincial, et visite régulièrement toutes les petites communautés. Il est aujourd’hui en Guadeloupe pour encourager et soutenir le groupe, et prêcher une retraite afin de préparer spirituellement tous ses membres et les conforter dans leur engagement.  En effet dimanche 14 octobre, en la fête de la canonisation de Paul VI, plusieurs Tertiaires Carmélitaines feront leur engagement au cours de l’Eucharistie dominicale chez nos sœurs Carmélites à Gourbeyre. A cette occasion plusieurs d’entre elles feront leurs promesses définitives, d’autres leurs promesses temporaires, enfin cinq d’entre elles seront regardantes.

La retraite de préparation à ce grand moment se situe autour de Sainte Elisabeth de la Trinité : « ô mon Dieu Trinité que j’adore… » qui permet de développer la « perle » qui anime toutes les Tertiaires Carmélitaines à travers le monde : « comment demeurer témoin de l’expérience de Dieu vivant en nous ! »  et dont est témoin Me Claude Garabiol en tant que présidente du conseil Provincial de France Sud de l’OCDS (Ordre des Carmes Déjaux Séculiers). Cet engagement repose sur trois piliers : l’exercice de l’oraison (une demi-heure silencieuse par jour) ; laudes et vêpres de la Prière du Temps Présent quotidiennement ; la vie communautaire : vivre en communauté fraternelle une fois par mois. Cette expérience permet le rayonnement : « ô Feu consumant, Esprit d’Amour, survenez en moi… »

Les Tertiaires Carmélites de Guadeloupe témoignent toutes de la paix trouvée dans cette spiritualité carmélitaine à leur portée, et remercient Dieu d’avoir placé les Sœurs Carmélites à Gourbeyre dont la proximité lumineuse les encourage pas à pas. N’hésitez pas à les rejoindre : Line Achoun 0590 80 76 10 (pour Basse-Terre) ; Grigitte Rengassamy 0690 63 48 03 (pour la Grande Terre).

Jean-Marie Gauthier


Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...