Actualités - A la Une

Les Antillais rassemblés à Paris



 

 Ce 11 novembre 2018 était spécial en raison du centenaire de la fin de la guerre 14-18. À Paris, la presence de chefs d'état du monde entier rendait la circulation difficile. Mais les Antillais Guyanais ont  cependant  honoré le rendez vous annuel en l'église Saint Sulpice.

Le matin, les délégations des aumôneries de province se sont réunies autour des trois évêques. Riche échange montrant la vitalité des groupes à Strasbourg, Aix et Marseille. Puis, apres le repas partagé, les centaines de guadeloupéens et martiniquais l'ont pris place pour une animation et un enseignement de mgr Macaire. Accueillis par des jeunes, suivant l'organisation parfaite du Pere Marcel Crepin Aumonier national, adultes, enfants et familles ont écouté attentivement les témoignages d leurs compatriotes soulignant leur investissement dans leurs paroisses et leur attention à leurs frères et soeurs Antillais.
 
La messe concélébrée par Mgrs Macaire, Lafont et Riocreux ainsi que par 30 pretres et diacres a été magnifiquement animée par une grande chorale avec des dizaines d'instruments de musique. Les choristes dansaient tout en chantant, à la manière des îles...
 
À la fin de la messe, les évêques ont donné quelques nouvelles des diocèses dans un climat joyeux et attentif. Mgr macaire a donné des echos du synode sur les jeunes à rome. Et mgr Riocreux a rappelé les JCJ de juillet et le récent passage du groupe Hopen en Guadeloupe. Et il a dit sa Joie de l'ordination sacerdotale prochaine de Bonel.
 
Ce rassemblement du 11 novembre 2018 a été ainsi marqué du sceau de la jeunesse. Il restera un beau souvenir pour tous les participants !
 

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...