Actualités - Dans le diocèse

St Augustin affiche complet à Saint-François !



Ce 12 février au soir, près de 150 personnes se pressaient dans le sanctuaire marial jouxtant l’église du bourg, pour vivre en direct ce magnifique parcours de Saint Augustin « confessé » admirablement par Dominique Touzé (comédien professionnel et directeur du célèbre théâtre du Wakan à Clermont-Ferrand), de passage en Guadeloupe. 

Accompagné musicalement par deux musiciens de talent de chez nous : Denis et Fortuné Toussaint, ce trio a rempli d’émotion toute l’assistance qui n’a pas perdu une parole, un souffle de ce texte d’une grande profondeur qui nous « traverse vraiment » comme le disait une maman à la sortie.
Il faut dire que Dominique Touzé vit son texte, et par lui, dans un cri « transmet » sa foi… très à l’aise, et en harmonie avec les intermèdes musicaux bien choisis, il va, vient, interpelle et nous saisit !

Hélant même saint Ambroise, à travers Père Gillot ; ainsi que Ponticien, à travers Père Chalder, tous les deux attentifs au premier rang et ne perdant pas une parole… ou Soeur Joseph-Marie à qui Dominique Touzé donnait du « ah ma mère ! » (Ste Monique). Edifiant ! 
Père Eddy Coriolan, curé de Saint-François, pouvait affirmer à la fin remerciant tout le monde : « Ce magnifique texte de saint Augustin, c’est pour nous tous ! pour cheminer vers Jésus-Christ dans l’aujourd’hui de notre vie ! »  

« Le final m’a fait pleurer » disait une grand-mère : « Tu étais avec moi, même si je n’étais pas avec toi. Ton appel. Ton Chant. Ton cri / Tu as broyé ma surdité. Eclair / Splendeur / Parfum. Je t’ai respiré / Je t’ai inhalé / Je t’ai goûté. Ma faim / Ma soif / Tu m’as touché. J’ai pris feu dans ta paix. »

 

J.-M. G.
 

 
Témoignages :

  • « J’en ai tant bavé à creuser et traduire saint Augustin durant mon séminaire. J’ai été très heureux ce soir de goûter toutes ces paroles qui n’ont pas pris une ride ! » Père Francis Hervot
 
  • « Je ne connaissais pas bien saint Augustin. Mais j’ai pu constater oh combien ce qu’il avait écrit il y a plusieurs siècles, demeure d’actualité. Les jeunes d’aujourd’hui interpellent Dieu comme ça, et disent leur mal-être et leur quête avec cette force-là ! j’ai cru à certains moments entendre mes enfants parler ! »  (Elise C.)
 
  • « Je retournerai voir le spectacle aux Abymes, tant j’ai été empoigné ce soir ! » Père Yves Gillot.

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...