Billet du dimanche 5

Dimanche 31 Mai : Pentecôte

En cette fête de Pentecôte 2020…


L’Eglise naissante, disent les Actes des Apôtres, c’était déjà ce petit groupe des apôtres, rassemblés pour prier, avec Marie la Mère de Jésus.  Ils étaient tous cependant, plus ou moins paralysés, pleins d’interrogations et d’incertitudes. Pourtant, ils savaient bien qu’ils avaient été envoyés par Jésus ressuscité : « allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création », leur  avait dit le Ressuscité,  mais ils n’avaient pas bougé. Il est vrai aussi qu’ils avaient reçu la consigne de ne pas quitter Jérusalem avant d’être revêtus de la force d’En-haut, mais ils étaient davantage dans la peur avec « les portes verrouillées, par crainte des Juifs », comme raconte encore l’évangile.

 Revenons un tout petit peu en arrière, pour nous rappeler ce qui s’est passé dans le groupe apostolique. Il n’est pas loin en effet premièrement le temps de la peur et du reniement de Pierre qui avait déclaré : « Je ne connais pas cet homme. » et ensuite le temps de la dispersion  des autres apôtres qui avaient pris la fuite au moment de la Passion. Or voici qu’un jour tout a basculé, le jour où le Christ ressuscité se manifeste à eux et  envoie sur eux son souffle en disant : « Remettez l’Esprit-Saint. A qui vous  remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus.» Investis par les dons de l’Esprit de Pentecôte, ces hommes craintifs et  peureux deviennent les intrépides témoins que nous connaissons. Par l’Esprit qui les a envahis, ces muets deviennent des prédicateurs que nul ne peut réduire au silence, ni la foule, ni les menaces, ni même la mort. Ainsi la Bonne Nouvelle qu’ils proclament se dit et s’entend dans toutes les langues.

 Que Souffle l’Esprit de Pentecôte aujourd’hui, et toi aussi, tu entendras cette même Bonne Nouvelle.                     Et toi aussi, tu la proclameras dans ta langue, et tu auras l’audace de vivre ta foi sans peur ni honte. Tu sauras dire l’Evangile avec tes mots à toi, et raconter les merveilles que le Ressuscité accomplit dans ta vie.
Comment aussi, en ce dimanche de Pentecôte ne pas avoir, tout naturellement, un regard de foi également à propos de ce coronavirus qui crucifie le monde entier. Ce n’est pas, nous le savons, la première fois que l’humanité a été crucifiée. En dépit des persécutions, des épidémies, et des guerres, qui ont mis souvent l’humanité à genoux,  la foi  en l’amour de Dieu et le message de la victoire de Jésus sur la mort n’a jamais faibli.

Que l’Esprit de Pentecôte continue encore de rassembler les hommes et les femmes dans la profession de la même foi. Et quant à nous, puisse-t-il nous garder  fidèles à cette même foi, unis aux Pasteurs qu’il nous a donnés, dans l’espérance de la vie éternelle.
Père Yves GILLOT


Questions liturgiques