Eglise de Guadeloupe

Retraite des amis du Foyer de Charité



 

Nés de la prière de Marthe Robin et du Père Finet, les Foyers de Charité sont des communautés composées d'un prêtre et de laïcs consacrés, qui se vouent à l’annonce de l’Evangile au travers, c'est leur mission principale, de l’animation, tout au long de l'année, de retraites spirituelles au cours desquelles les fondements de la foi chrétienne sont ré-enseignés. En Guadeloupe, comme le font annuellement les 75 foyers de charité implantés dans le monde, l'année s'est terminée par une retraite organisée du 26 décembre 2015 au 1er janvier 2016, au Pensionnat de Versailles, à Basse-Terre.


 

1.     Ecouter et vivre la Parole
 
Animée par le Père Alain Dabiré, la retraite des amis des foyers des charité (association qui préfigure la création d'un foyer de charité en Guadeloupe) avait pour thème « Ecoutez les paroles de cette alliance et mettez les en pratique » (Jérémie 11,6). Ecouter et pratiquer la parole de Dieu est le chemin incontournable du salut. L'écoute par l'homme de la Parole de Dieu doit devenir prière, conversion, amour et miséricorde. Dieu est glorifié lorsque nous mettons sa Parole en pratique et, à son tour, Il nous élèvera dans Sa gloire et nous aussi serons glorifiés, faisant partie de la liste des saints et bienheureux de Dieu. Il ne sert à rien d'écouter  et de répéter la Parole si nous ne la mettons pas en pratique. On se sent honoré quand on est écouté et l'écoute est un signe de respect. Aussi, écouter Dieu c'est l'honorer de tout notre cœur et de toute notre âme. Mais la prière de l'homme ne doit pas s'arrêter à l'écoute ; elle doit s'extérioriser par la charité. Inversement, une charité sans prière est pur humanisme et peut devenir nuisible à ceux qui la pratiquent. L'amour de Dieu et du prochain est le commandement suprême de Dieu, sachant que l'amour du prochain est le signe tangible de l'amour de Dieu et que notre écoute des autres est le reflet de notre attention à Dieu. Le salut de l'homme se trouve dans la Parole de Dieu et il nous faut accueillir ce salut dont les fruits sont amour et vérité. Que 2016, année de la miséricorde, soit une année d'écoute de la Parole et de vécu de la charité, une année d'obéissance à la Parole à Dieu et une réponse en actes dans vos vies.


 

 

2.     Le Père Alain Dabiré
Le Père Alain Dabiré est né le 9 novembre 1975 d'une famille très pratiquante, de 7 garçons et 1 fille, à Dissin, ville située dans le diocèse de Diébougou, dans le sud-ouest du Burkina Faso. Après son école primaire à Dissin, il entre au petit séminaire Saint Tarcissius du diocèse de Diébougou. Après le bac, il entre au grand séminaire Saint Pierre Saint Paul de Ouagadougou, pour deux années de philosophie, puis au grand séminaire de théologie Saint Jean Baptiste à Ouagadougou, pour quatre années de théologie, suivies d'une année de stage dans la paroisse Saint Joseph à Legmoin, dans le diocèse de Diébougou. En juin 2004, il soutient son mémoire de théologie en doctrine sociale de l'église, intitulé « Pour une promotion intégrale de la femme Dagara », les Dagara étant une ethnie s'étendant au sud-ouest du Burkina Faso et au nord du Ghana. Le 30 décembre 2005, en la paroisse Notre Dame de la Paix de Maria-Taw. avec sept autres confrères, il est ordonné prêtre par Mgr Jean Baptiste Somé, premier évêque du diocèse de Diébougou, actuellement à la retraite.  Cette même année, environ 50 prêtres sont ordonnés au Burkina Faso. Il sert alors, de 2005 à 2008, comme vicaire à la paroisse de l'Immaculée Conception de Batié, diocèse de Diébougou, et est nommé, en septembre 2008, responsable diocésain de la réadaptation à base communautaire des aveugles et autres handicapés. Là, il vit de près la réalité de la maladie et de la souffrance et prend conscience que les personnes vivant en handicap ont droit elles aussi à l'évangile et à une vie épanouie. En septembre 2013, il devient responsable diocésain de la pastorale sociale, avec pour tâche de veiller à la mise en application de l'orientation pastorale diocésaine : « Parole et pain pour tous et par tous », prise lors du synode diocésain de 1984. Il rencontre alors le Père Joseph Moukassa Somé, secrétaire de Caritas au Burkina Faso, qui le met en contact avec Mgr Riocreux,  qui lui offre de vivre une expérience de pastorale sociale dans un autre diocèse du monde, celui de la Guadeloupe. Il passe ainsi le mois d'août 2014 au Lamentin. Connaissant le lien du Père Dabiré avec le foyer de charité du Burkina Faso, les amis des foyers de charité de Guadeloupe lui demande de prêcher leur retraite de décembre 2015 à Basse-Terre. Les deux séjours qu'il vient d'accomplir en Guadeloupe lui ont révélé une Eglise vivante, où les célébrations sont empreintes de dynamisme et de joie. Il prie pour que les fidèles de Guadeloupe continuent à être des témoins joyeux de l'Evangile et vivent leur foi en communion avec les pauvres du monde entier (le RSA en Guadeloupe est supérieur au salaire d'un médecin au Bukina Faso).
Pascal Gbikpi
 
 

 

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant lequel ne pas obtenir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez acheter des remèdes directement à votre département. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels lequel 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients douloureux de certaines affections et, parfois, un médecine ne peut être utilisé que si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour appartenir à une autre plainte telle que déterminée par votre docteur.

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...