PAROISSES

Messes avec les malades à Baie-Mahault

PAROISSE DE BAIE-MAHAULT
Messes avec les malades des 07 et 14 février 2016

 Les membres du comité de la santé à la paroisse de Baie-Mahault


A l’occasion de la journée mondiale des malades, le père Francky VILSAINT, curé de la Paroisse de BAIE-MAHAULT et les membres de la pastorale paroissiale des malades ont organisé deux messes avec les malades à l’église Saint-Jean Baptiste de la commune.

          L'onction des malades    

Le dimanche 14 février 2016 à 9 heures : messe  avec les malades couchés, c’est à dire les malades à mobilité réduite recensés dans la paroisse.
Cette messe a revêtu un caractère particulier :
•             Traduite en langue des signes français, elle a été célébrée par père Francky accompagné du père Antoine BOURGUIGNON, vicaire à la paroisse de Saint-François, convié par rapport à sa mission diocésaine auprès des sourds.
•             Les personnes en situation d’handicaps, les malvoyants, les sourds et malentendants ont honoré notre invitation par leur présence.
•             Trois groupes d’enfants y ont également participé :
-              Les enfants du groupe spécial de la catéchèse qui ont animé la célébration
-              Les catéchuménats scolaires,  qui ont franchi,  ce jour  leur deuxième étape en vue de leur baptême
-              Les catéchuménats adolescents élus pour le baptême qui seront présentés à l’évêque pour l’appel décisif du 14/02/16.
•             Les célébrants ont administré l’onction aux malades
•             Le comité paroissial de la santé a été présenté à l’assemblée à la fin de la messe

  Le curé Pere Vilsaint et le père Bourguignon en mission auprès des sourds


                Le jeudi 11 février 2016 à 18 heures : messe avec les malades debout c’est-à-dire tous les autres paroissiens malades : physiquement, moralement et spirituellement qui désiraient recevoir l’onction des malades.
Celle-ci a été précédée de la méditation du chapelet décidée et animée par la Chorale de la divine miséricorde de la paroisse.
Au cours de cette messe, le célébrant a administré l’huile sainte à tous les fidèles qui le souhaitaient. La solennité de Notre Dame de Lourdes a été mise en exergue à travers les prières, l’homélie et les divers chants à Marie qui ont égayé cette célébration.
Les fidèles étaient nombreux au cours de ces deux messes. Les informations recueillies indiquent leur satisfaction et leur joie.
Iréta DEUBRAS


Témoignage de l'aumônier des sourds et malentendants

« Une communauté sans handicapés est une communauté handicapée.. » Cette phrase je l’avais entendu de Jean Vannier le fondateur de l’arche qui s’occupe des personnes portant divers grand handicaps.  
Depuis, je me suis longuement laissé  interpeller par les sourds les mal intendants de nos communautés, notamment ceux de Baie Mahault. Ces derniers m’avaient partagé leur souffrance leurs difficultés , mais aussi leur espérance d’être plus accompagnés et pris en compte par leur communauté et dans leur réalité de vie. Ils ont soif d’être aimés, soif d’être compris, et d’être acceptés comme tout un chacun.
Ma mission auprès d’eux se situe dans l’accompagnement, l’écoute et l’attention portés à chacun d’eux, et ainsi petit à petit les aider à mieux vivre leur foi , et à mieux s’épanouir dans leur vie de tous les jours . Elle consiste d’abord à les rencontrer pour mieux connaître leur mode de vie. C’est à chacun qu’il convient de faire cette démarche pour apprendre à se connaître et à vivre ensemble.
Fabrice, un adulte malentendant président de l’association des sourds me disait : « Je voudrais qu’on nous considère comme des hommes normaux, qu’on nous donne notre place à l’Eglise ».  Avec les membres de son association, il cherche un local pour mieux être à leur écoute et les aider, Il se fait déjà missionnaire. Puisse Dieu lui donner la sagesse et la force de continuer dans cette bonne dynamique, et que dans les communautés nous soyons toujours prêts à les accueillir les mains et les coeurs ouverts.
 
Je remercie :
-Toute la communauté de BAIE-MAHAULT
-Le Père Francky qui m'a bien accueilli avec toute son équipe et qui porte une attention particulière sur les sourds dans sa paroisse
-Les interprètes et tous ceux qui de près ou de loin les ont soutenus.
 
Bonne route dans notre mission...
An nou kontinyé wouvè tandé an nou, lespwi a kè an nou, pou nou tann Bondyé palé ban nou,
Pou misyon a Bondyé an nou alé!
 
Aumônier des sourds et malentendants
Père  Antoine Bourguignon

Témoignage et souhaits des sourds et malentendants

 1- Témoignage
 Les interprètes ont bien interprété les paroles du prêtre. Elles étaient vraiment centrées sur nous, elles ne regardaient pas ailleurs, donc c'était très bien.
 Nous avons bien compris l'histoire de Simon devenu Pierre, de Paul, de Mathieu, ...C'était parfait. Nous étions tous motivés. Nous avons été surpris quand père Antoine a parlé en langue des signes français (LSF) pendant la prière.
Depuis mon enfance, je n'avais jamais vu un prêtre parler en LSF pendant la prière. Vraiment nous étions tous surpris.
 A la sortie de l'église, nous avons été bien accueillis, nous avons bien mangé. Les sœurs étaient chaleureuses envers nous.
 
2- Souhaits
 Tout le monde voudrait bien se réunir à la messe chaque dimanche, mais les interprètes ne sont pas toujours disponibles. Comment organiser ? Cela serait-t'il possible deux fois par mois ?
Nous souhaitons avoir un local pour nous retrouver, échanger plus facilement et organiser des sorties afin ne pas rester trop chez nous et aussi pour que les parents sachent où se trouvent l'association.
 Les membres de l'association culturelle et sportive des sourds de la Guadeloupe (ACSSG)

 
 
TEMOIGNAGE D’UNE MALADE
  Pendant longtemps, j’ai été très malade.
Je ne pouvais pas marcher et maintenant, grâce à Dieu,  je peux me déplacer avec une canne.
Je vais de mieux en mieux et depuis dimanche, je ressens un net soulagement. Je me sens différente.
La messe était très bien, très animée.
Je remercie le Seigneur de m’avoir permis d’y participer.
Jocelyne BOGAT
Témoignage recueilli par Marie LOUIS


Témoignage d’une malvoyante

J’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de monde à la messe dimanche. Il y avait aussi des traductrices pour les sourds.
Je ne voyais pas le prêtre sur l’hôtel, mais je l’entendais.
La messe était un peu plus longue que d’habitude, mais bien avec les explications du prêtre lors son homélie. J’ai beaucoup apprécié.
Comme je ne peux pas lire la bible, cette forme d’évangélisation était utile pour moi.
J’étais très contente et j’ai passé une bonne journée de dimanche.
Yvette MULSEN
Témoignage recueilli par Iréta DEUBRAS



Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...