PAROISSES

Le jubilé des TKL dans le doyenné de Petit-Bourg

Le jubilé des TKL à Petit-Bourg, un grand moment de communion fraternelle.

Les chrétiens des paroisses de Cadet, du Lamentin, de Baie-Mahault, de Prise-D’eau et  de Petit-Bourg qui ont participé à ce jubilé des TKL ce dimanche 03avril 2016,        ont vécu un moment tout à fait extraordinaire. La satisfaction et la joie se lisaient sur les visages. «  Cette matinée a ravivé en moi la joie du Christ ressuscité  »,  nous a dit un frère.

Que s’est-il passé ? La journée débuta un peu après 8 heures par le mot d’accueil d’une sœur de la paroisse de Petit-Bourg. Puis ce fut une communication sur les grandes décisions du synode diocésain. Dans cette intervention, nous eûmes le bonheur d’entendre un extrait du discours prononcé le 26 novembre 1995 par Mgr E. CABO, à l’occasion de la clôture du synode. Il disait : « Il était donc nécessaire, de convoquer l’Eglise Diocésaine en synode pour faire le point, reprendre souffle, et envisager les orientations qui engagent tous les baptisés, en un mot, de nous mettre à l’écoute de ce que l’Esprit Saint dit à notre Eglise en Guadeloupe ».
Après ce premier temps fort, chaque paroisse nous fit entendre son témoignage sur ce que le synode lui avait apporté. C’est la paroisse de Baie-Mahault qui d’abord balisa le terrain en montrant la fécondité des apports dans chacune des quatre priorités retenues par le synode : le chrétien en famille, le chrétien en société, le chrétien en Église et le chrétien et la formation permanente. Toutes les autres paroisses ont enrichi cet apport primordial de leurs témoignages qui nous faisaient revivre des pages exaltantes de l’histoire récente de notre Église diocésaine. A la fin de chaque témoignage,  l’assemblée entonnait d’un  seul cœur le chant mythique du synode : ensemble nous irons, ensemble marcherons…
Le troisième temps fut consacré à la lecture des 12 articles de la charte des TKL. Lecture en créole de chaque article suivie  de sa traduction en français. Le quatrième temps fut particulièrement riche car il s’agissait pour les frères et sœurs  de témoigner du travail d’évangélisation et des merveilles que les TKL leur ont permis et leur permettent de vivre.
 

 
Après la pause qui a eu lieu à 10 heures comme prévu, nous avons vécu à partir de 11 heures le sommet de ce jubilé des TKL avec l’Eucharistie concélébrée par les quatre curés du doyenné de Petit-Bourg. Une messe joyeuse, dynamique, présidée  par le doyen le père A. BLANCHARD  qui a mis toute la force de l’inculturation au service de cette célébration eucharistique. Nous n’oublierons jamais le « mon seigneur et mon Dieu  » de l’apôtre Thomas repris au moment de la consécration. A la fin de la messe, le père Jacques BOUEKASSA a adressé un message très fort à l’assemblée. Il a dit ceci : « les TKL sont l’avenir de l’Église  et encore : « Si nous ne bâtissons pas de petites communautés d’Église nous allons droit dans le mur. ». Que dire d’autre ? Sinon rendre grâce au Seigneur.
Seigneur, merci pour ton Esprit Saint qui nous a éclairés, inspirés et guidés continuellement de la préparation à la réalisation de ce jubilé.
 
TEXTE : I OGUENIN

IMAGE :  J NAGAU


Questions liturgiques

La Parole de Dieu dans la liturgie

Par le Pape François le 31 janvier 2018

Quand on lit la Parole de Dieu dans la Bible – la première Lecture, la seconde, le psaume et l’Évangile – nous devons écouter, ouvrir notre cœur, parce que c’est Dieu lui-même qui nous parle et ne pas penser à autre chose ou parler d’autre chose. Compris ?… Je vais vous expliquer ce qui se passe dans cette liturgie de la Parole. Lire la suite...