PAROISSES

Grande confirmation le jour de la Pentecôte

Le feu de l’Esprit Saint est descendu sur 300 jeunes et adultes  le jour de la Pentecôte en l’église du Raizet. Recevoir le sacrement de la confirmation le jour de la Pentecôte est le moment le plus propice ! Puisque c’est la fête des dons de l’Esprit Saint descendant sur les Apôtres au temps de Jésus…comme sur les confirmés ce jour !


Les "300" se lèvent et répondent "Me voici"

Ces jeunes et adultes, de 16 à 75 ans, revenu dans l’église après l’avoir quitté -que l’on nomme des « recommençant »-, ou provenant d’autres religions (néophytes), ont été pour une centaine d’entre eux, baptisés la nuit de Pâques dans leur paroisse respectives.  26 paroisses de Guadeloupe sont représentées et une majorité de curés, malgré la chaleur de ce dimanche après-midi, ont souhaité accompagner jusqu’ au bout leurs « ouailles », qu’ils ont formé avec leurs équipes, depuis plusieurs années.


Pierre, au centre, reçoit le sacrement à 75ans....


...salué par Mgr Riocreux

C’est émouvant, et Mgr Jean-Yves Riocreux l’a souligné dans son homélie, de voir ces adultes après avoir vécu pour certains des années d’errances, de drames, de violence même de revenir vers Jésus et de vouloir s’engager à sa suite. Oui s’engager !! La Confirmation n’est pas une fin, au contraire, c’est le commencement d’un engagement dans l’Eglise. Certains ont écrit dans leurs lettres qu’ils souhaitaient rejoindre la chorale de leur paroisse, d’autre d’aider des personnes handicapées  de leur quartier etc… Les engagements peuvent être multiples comme les dons de l’Esprit Saint reçu par les apôtres lors de la Pentecôte au temps de Jésus, 10 jours après son ascension.


"L'imposition des mains"






l'onction avec le Saint Chrême : "Sois marqué de l'Esprit Saint, le don de Dieu!"








 

En quoi diffère cette grande confirmation de celles faites chaque année dans chaque paroisse par l’évêque ?
Dans le rite rien ne change. Il y a l’appel des confirmands qui se lèvent à l’appel de leur nom. Puis l’imposition des mains par l’évêque et les prêtres présents (l’Esprit Saint vient sur eux), l’onction du Saint Chrême (ils se revêtent du Christ !), puis la « tape » qui les envoie en mission.
Ce qui change c’est la formation et la maturité de ces adultes. Normalement la confirmation clot le parcours catéchétique qui débute au CM1 et se finit en seconde. Les jeunes terminent donc « naturellement » par la confirmation, sans parfois hélas vraiment prendre conscience de la grandeur de ce sacrement.
Par contre ces adultes ont eu un intense désir de ce sacrement. Ils étudient et sont accompagnés durant des années par des laïcs et prêtres pour faire pleinement partie de notre Eglise catholique en Guadeloupe et s’y engager ! C’est merveilleux ! Et la Joie se lisait sur les visages de ces adultes confirmés.


Le diacre Anson Daciné, dresse la table. Il sera ordonné prêtre le 3 septembre 2017


La "consécration" par tous les prêtres présents. Les confirmés ont donc aussi le sacrement de l'Eucahristie ce jour

Le prochain rendez-vous diocésain : l’ordination sacerdotale, d’Anson Daciné le 3 septembre 2017 présent lors de cette confirmation
Laetitia Penava


L'équipe de St François avec les 10 confirmés!


Les confirmés de Vieux-Habitants


Témoignages confirmation


15 jeunes de l'aumonerie du Lycée de Blanchet à Gourbeyre étaient présents

Quelle belle aventure que la Confirmation !
« La vie est une grande aventure » s’est exclamé Thomas Pesquet en redescendant sur terre après soixante jours dans la navette spatiale. Quel exploit en effet ! Sur facebook on peut suivre son périple et toutes les activités qu’il a menées là-haut en regardant la planète terre « sous ses pieds ». C’est très intéressant. Mais nous voulons nous aussi témoigner d’un parcours qui nous a fait nous rapprocher de Dieu et de l’Eglise. Si on peut dire que T. Pesquet a fait son baptême de « l’air », nous c’est un baptême « de ciel » que nous avons fait à travers les trois sacrements de l’initiation chrétienne que nous avons reçus cette année : baptême et eucharistie à la vigile pascale à la cathédrale de Basse-Terre, et sacrement de la confirmation en la fête de la Pentecôte à St Michel du Raizet le 4 juin avec 300 amis du diocèse ! Si les premiers mots de Thomas Pesquet à son retour c’était de dire sa joie de retrouver les siens et de « retrouver la terre », nous sans quitter nos réalités de la terre (nos études, nos passions sportives ou artistiques, nos vies de famille et nos relations, nos rêves et nos aspirations…)  nous voulons que Dieu nous aide à creuser nos chemins, à donner sens à nos vies,  et nous voulons que Jésus nous coache dans tous les engagements que nous comptons prendre… en quelque sorte « être du ciel sans quitter la terre » comme le Frère Francklin Armand, qui suit les empreintes du Père de Foucauld, nous le dit dans ses livres (ainsi le témoignage des Petits Frères de l’Incarnation qui nous ont accompagnés tout au long de notre parcours de catéchumènes est-il édifiant pour nous). Etape chrétienne importante et vitale afin que foi et engagement soient les deux bâtons qui nous permettent de ne pas tomber sur le chemin, et que courage et solidarité soient les maillons de la corde qui nous relie les uns et les autres ! Jésus en point de mire, Jésus à nos côtés, on ne devrait pas sombrer… c’est ce qui nous a été redit et que nous avons chanté à la messe !
Ryan Surpin (Term Bac Pro Eleec), Ludovic Cazako (2° BAC méca auto) et Cédric Destouches (2° scientifique) Aumônerie Dom Helder Camara
 
« Cette messe de confirmation le 4 juin au Raizet a été d’un grand réconfort pour moi. La confirmation c’est un chemin personnel, en soit tout d’abord, mais c’est aussi un chemin familial car les nôtres nous donnent parfois de bons conseils, et c’est enfin un chemin collectif comme se retrouver à trois cents pour recevoir l’Esprit-Saint, vivre la même quête, bâtir des rêves de paix, de force pour repousser toutes les addictions qui peuvent nous assaillir, de s’engager contre la violence et d’adopter la non-violence comme mode de vie, de jouer collectif car on ne peut pas être heureux tout seul ! Mes parents sont ressortis avec le sourire et moi j’avais de l’émotion et de l’espoir plein le cœur ! Je sais que je vais poursuivre mon engagement au sein de l’aumônerie Dom Helder Camara pour prier et continuer de me former ! »
Chrislet ARISTE-PIERRE (2°BAC PRO SEN)

 


Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...