Actualités - Dans le diocèse

FETE DES FAMILLES A St JEAN BOSCO

Dans la mouvance de la fête de la Pentecôte et à la veille de la fête de la Sainte Trinité, Dieu Père, Fils et Esprit Saint, un seul Dieu en 3 personnes, les familles étaient dignement fêtées sur le site de St Jean Bosco le samedi 10 juin 2017.

Y a t’il une relation entre la Sainte Trinité et la famille ?
Dieu est Créateur et la famille donne la vie ;
Jésus notre Sauveur a lui aussi grandi au sein d’une famille avec Marie et Joseph :
Tout enfant, quel que soit la composition de sa famille,
grandit avec au moins le secours de sa maman
s’il s’agit d’une famille monoparentale.
Dans certains cas, Père et Mère sont présents
au sein de la famille.
Il y a très peu de famille ou les grands parents sont encore vecteurs d’Education auprès des parents.
 
Quoi qu’il en soit, au sein des familles chrétiennes,
Tout le monde est baptisé au nom du Père,
Et du Fils, Et du Saint Esprit.
 
Et le Saint Esprit, cette force que nous recevons
Le jour de notre Baptême puis lors de la Confirmation,
Nous relie au Père et au fils.
On peut donc affirmer que la famille
Est sous une protection Trinitaire.

 

Encore faut t’il faire fructifier de façon permanente notre relation avec le Père, le fils et l’Esprit Saint.
Et c’est par la Grâce de la Prière que nous arrivons à demeurer dans ce lien trinitaire avec Dieu notre Père, Jésus son fils et l’Esprit Saint. Forte de cette certitude que Dieu entend les prières qui lui sont adressées, des mères se sont retrouvées très tôt le matin pour une marche prière.
Un des groupes de Prière des mères, était partie prenante de cette marche en lien avec le pèlerinage des mères à Cotignac.

 

Et c’est sous le thème « Oui, j’ai de la valeur aux yeux de Dieu, Isaïe 49-5, que de 8H30 à 11H30, la marche prière s’est déroulée. Voici le témoignage que nous livre une responsable, Marie-Lysiane CORNEILLE.                                                                      
« « Péleriner, c’est quitter ses habitudes, ses points de repère coutumiers pour « vaquer à Dieu » !
C’est à cette invitation que des mères ont répondu, fortes de leur commune-union de prières avec les 1850 mères-pélerines de Cotignac.
Munies d’un livret adapté à celui de nos consoeurs-pélerines, nous avons prié, loué, médité « les 10 Béatitudes du Pèlerin », ainsi que le « chapelet des mères de famille » (méditations extraites de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia du Pape François sur la famille). 
Bienheureuses étions-nous d’être accompagnées du Frère RALPH pour notre « sécurité spirituelle » et de Kolbe GAUTHIER-médecin- pour notre « sécurité physique » ! Avec beaucoup d’entrain, dans une ferveur joyeuse, nous avons parcouru « l’Allée des Jésuites », vers la montagne, traversant les quartiers, en louant le Seigneur pour l’abondance de ses dons !
Nous gardons dans notre cœur : « Laissons le Seigneur nous façonner, nous établir, nous sanctifier, nous consoler, nous rétablir : c’est Lui qui fait de nous ce que nous sommes, avec notre coopération, afin que nous soyons sa Lumière, sa Parole, son sourire, son regard….C’est en laissant Dieu agir en nous que nous découvrirons qu’Il est notre force…. » «La Vierge Marie est la parfaite incarnation de ce que nous sommes invitées à vivre de manière particulière cette année » … »C’est Elle, la Vierge Marie, notre Mère (et la mère de vos enfants et de vos époux !) qui vous a appelées ici pour vous donner de recevoir le regard plein d’amour de Dieu sur chacune de vous, sur vos familles… ».
 

A l’issue de cette marche de 3 heures, le Père André DENECY, Curé de la Paroisse de Pointe Noire présidait une célébration eucharistique en l’honneur des mères. Le Père Ralph de la Communauté des Petits Frères de l’Incarnation et un autre Prêtre haïtien de passage ont concélébré.
Le Père DENECY qui affectionne particulièrement de s’investir auprès des jeunes et des familles, faisait allusion à la marche en ces termes :
« Les familles étaient en marche ce matin ; Et en faisant référence à l’Evangile proclamé dans lequel la veuve qui avait une grande confiance en Dieu, a tout donné, (non pas son superflu comme le font certains) mais tout ce qu’elle avait pour vivre,  la charité nous dit t’il efface un grand nombre de péchés : « donner de tout cœur, sans rien attendre en retour, c’est là le véritable Amour ». 
L’ange Raphaël nous rappelle encore Père DENECY, nous invite à tout faire par Amour, en vérité et à travailler dans le sens de Dieu et non dans celui du monde. Apprenons à témoigner en paroles et surtout en Actes. « Mieux vaut ETRE, sans paraître, que de paraître sans être » dans nos familles, dans l’Eglise et dans la société.                                             



La chorale de Sainte Thérèse avec Fortuné TOUSSAINT qui animait cette Messe, ainsi que la Pastorale « Petit Frère de St Jean Bosco » nous a vraiment aidés à rendre grâce à Dieu pour son regard d’Amour pour toutes les familles.

Et qui pouvait mieux représenter la famille guadeloupéenne que mamie Irlande, qui du haut de ses 98 ans, était venue prier avec, et pour sa famille.




En fin de célébration Eucharistique, toutes ces familles qui s’étaient nourries à la table de la Parole puis à la table Eucharistique, étaient conviées à partager un déjeuner fraternel.
Monseigneur RIOCREUX nous avait rejoint pour le partage fraternel et beaucoup de familles ont eu plaisir à échanger avec lui.
A l’issue du repas familial, diverses animations et rencontres conviviales nous permettaient de patienter sur le site de St Jean Bosco : La Pastorale des Jeunes de St Jean Bosco était présente, la visite des ateliers du CFA était proposée ainsi qu’une tombola.

Un concert de Gospel avec la présence de Madly Charente-Olanor était prévu le soir dans la chapelle de Saint Jean Bosco pour clôturer cette journée des familles 2017 autour des Petits Frères de l’Incarnation (Voir l’article de JM GAUTHIER qui y fait référence sur le site du Diocèse).

Et c’est par le témoignage d’une jeune de la Pastorale, ALEXYAH, que j’ai choisi de conclure :
« De 7 à 77 ans, tout le monde est jeune car nous sommes tous habités par la soif de Dieu. C’est heureuse et épanouie que je continue cette aventure commencée il y a déjà 2 ans au sein de la Pastorale. Nous les jeunes avons des rôles divers dans nos paroisses : servants d’autel, lecteurs, choristes… La pastorale est multifonction précise ALEXYAH et c’est pour cette raison que je m’y plais. Les plus jeunes apprennent au contact des plus grands, car comme dans une famille, une pastorale est basée sur l’Amour, le respect des autres et l’entraide. C’est notre Amour pour Jésus Christ qui nous rend si forts et unis. ».
Micheline TISBA

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...