Actualités - A la Une

Il y a 20 ans les JMJ de Paris !


Il y a 20 ans les JMJ de Paris !
Par Mgr Jean-Yves Riocreux

Août 1997. Paris vit un mois d’exception avec les centaines de milliers de jeunes venus de tous les continents pour les JMJ. 20 ans après, il est bon de se souvenir et de rendre grâces pour cette évangélisation des jeunes et ce témoignage donné au monde entier.

Curé de St Ferdinand des Ternes et aumônier des Océaniens de Paris, j’ai été alors associé à la préparation de cet immense évènement. Dès 1996, j’ai accompli un tour  du monde dans le Pacifique pour inviter les jeunes. J’en espérais 500. Plus de 1000 vinrent de Nouvelle Calédonie, de Polynésie, d’Australie, de Nouvelle Zélande…. Et ils furent tous accueillis dans des familles du 17ème arrondissement de Paris. Accueillants et accueillis se souviennent encore de cet échange et de cette vie chrétienne en actes. L’an dernier, en Pologne, les jeunes ont fait la même expérience.

Pour ces JMJ françaises, une nouveauté : l’accueil des jeunes dans les diocèses. Je me souviens avec joie de ces jeunes d’Océanie et d’Afrique accueillis dans mon village près de St Etienne, des Wallisiens reçus dans l’Ain, pays natal de St Pierre Chanel, martyr à Futuna en 1841.
Puis ce fut Paris. Dès le 19 août, une déferlante de jeunes. En bus, venant de la province, en train ou en avion venant  de l’étranger, les jeunes envahirent pacifiquement la capitale.

Première célébration au champ de Mars le mardi : 250.000 jeunes prennent place en face de la tour Eiffel pour la messe d’ouverture  présidée par le cardinal Lustiger, archevêque de Paris. Les média étonnés, commencent à « couvrir » l’évènement. Puis ce fut une montée en puissance avec l’accueil du pape avec deux fois plus de participants et enfin la veillée et la messe finale à l’hippodrome de Longchamp.
On attendait du monde. Elle vint deux fois plus nombreuse  que prévue. La foule débordait de toutes parts pour cette soirée avec le baptême de dix jeunes des cinq continents…dont une jeune tahitienne ! Et le dimanche matin sous un soleil resplendissant, le pape Jean-Paul II entouré de centaines d’évêques et de milliers de prêtres ayant revêtu les ornements dessinés  par Castelbajac célébrait la plus grandiose messe  sur la terre de France.
Pour ma part, c’était mes 5èmes JMJ après celles de Compostelle, Czestochowa, Denver et Manille. Ces JMJ restent gravées à jamais dans ma mémoire par l’ampleur, la beauté, la joie. Avec ces deux souvenirs.

Celui de la chaine de fraternité de 30 kilomètres autour de Paris le samedi à midi. Avec l’explosion de joie de ces milliers de jeunes. Un ami journaliste m’a dit alors : « On n’a jamais vu cela à Paris : cette chaine d’amitié, l’ambiance dans le métro et la ferveur ».

Celui de la rencontre pour la première fois des jeunes de Guadeloupe, conduits par le Père Hamot. D’abord à St Ferdinand. Ensuite au « podium des iles » en bas des Champs Elysées, près de la place de la Concorde.
Paris 1997. C’était il y a 20 ans. C’était hier ! Et maintenant en avant vers les JMJ de Panama dans 16 mois, en janvier 2019.

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant que ne pas obtenir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez affecter des remèdes directement à votre office. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels lequel 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De populeux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients souffrant de certaines affections et, parfois, un médicament ne peut être utilisé lequel si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour appartenir à une autre plainte telle que déterminée par votre médecin.

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...