lundi, 28 novembre 2016 20:10

Carte Blanche du Dimanche 27 Novembre 2016

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)


 

Bonjour… et Bonne année !
Non, non, je ne me trompe pas et je vous redis  bonne année liturgique, puisque nous venons d’entrer avec ce premier dimanche de l’Avent  dans une nouvelle année.
Dimanche, avec la fête du Christ Roi, nous avons clôturé une année sainte et nous voici en route vers Noël.

D’ailleurs, les chante Noël ont commencé dans les quartiers, les familles, les églises. Même dans les magasins, on entend les chants de ce temps qui nous conduit vers la fête de la Nativité du Seigneur.
Ainsi, durant les quatre semaines de l’Avent, nous nous préparerons à Noël.
Mais au fait que veut dire : Avent


 

Bonjour… et Bonne année !
Non, non, je ne me trompe pas et je vous redis  bonne année liturgique, puisque nous venons d’entrer avec ce premier dimanche de l’Avent  dans une nouvelle année.
Dimanche, avec la fête du Christ Roi, nous avons clôturé une année sainte et nous voici en route vers Noël.

D’ailleurs, les chante Noël ont commencé dans les quartiers, les familles, les églises. Même dans les magasins, on entend les chants de ce temps qui nous conduit vers la fête de la Nativité du Seigneur.
Ainsi, durant les quatre semaines de l’Avent, nous nous préparerons à Noël.

Mais au fait que veut dire : AventTout simplement du latin « adventus » qui signifie l’avènement, la venue. De fait, il  vient, on l’attend et dans les crèches, on attend l’instant à Noël où on  déposera  l’enfant Jésus entre Marie et Joseph  . En ce temps de l’Avent, dans les églises et les maisons on installe  des couronnes de feuillage avec  quatre bougies allumées progressivement  lors des messes de ces 4 dimanches de ce temps de l’Avent.

Jésus vient. Mais Jésus est venu et il reviendra.
 Il y a ainsi une triple venue, trois avènements. L’un dans la chair, le second dans l’âme et le troisième dans le jugement. Et, en poussant la réflexion, on sait que le premier avènement il y a 20 siècles fut humble et caché. Le second est mystérieux et plein d’amour. Quant au 3ème avènement il sera à la fois éclatant et terrible. Il est certain qu’il aura lieu, très incertain quand il aura lieu. En effet, il n’y a rien de plus certain que la mort et rien de plus incertain que le jour de la mort.
C’est d’ailleurs l’Evangile de ce dimanche. « Tenez vous prêt : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le fils de l’homme viendra ».
Et justement dans une méditation pour ce temps de l’Avent,  un grand évêque du 16ème siècle, Saint  C harles Borromée,  évêque  de Milan en Italie  a dit en parlant de cette venue du Seigneur : « De même que le Christ est venu au monde une  seule fois en  s’incarnant, de même il est prêt à venir de nouveau  à toute heure, à tout instant pour habiter spirituellement dans nos cœurs avec l’abondance de ses grâces ».
Jésus est venu, il vient en nous, et il reviendra.

Alors, à vous, amis,  bonne année liturgique. Bon avent ! Et oui, chantez Noël. Jésus est proche !

Lu 389 fois


Questions liturgiques